Comment négocier lors de votre voyage à Hoi An, Vietnam ? #1

Mon voyage au Vietnam et mes astuces

Depuis toute petite, je vais au Vietnam, en vacances, mon père travaillant à l’époque en Asie et surtout le Vietnam. Depuis mes quatorze ans, je n’y étais pas retournée et voilà que pour mes vingt ans j’ai voulu redécouvrir ce pays.
Ce que je n’ai jamais eu à faire quand j’étais jeune, j’ai dû l’apprendre lorsque j’y suis donc allée avec deux amies. Négocier.

Un long voyage en avion d’ailleurs… retrouvez mes astuces sur : que faire dans l’avion!?
Je n’étais pas très tenace au début mais une de mes amies, ici notée E., s’est vite prise au jeu, négociant sur tout. Elle trouvait ça très amusant, comme un challenge.

Le plus facile pour négocier est lorsque le vêtement ou l’objet n’a pas de prix affiché. Tenace, il faut tout de même réussir à faire craquer le vendeur. Surtout lorsque vous pouvez trouver l’objet en question dans un autre magasin.
N’hésitez pas à faire une scène, des grands gestes, des exclamations comme « oulalala too much ! expensive ! ». Parlez fort, n’hésitez pas à dire à voix haute le prix et dire que c’est trop cher, que la qualité ne mérite pas ce prix –c’est le plus souvent bien vrai…, les Vietnamiens n’aiment pas le scandale et votre petit numéro de client outragé peut faire fuir des potentiels clients.

negocier-vietnam

Négocier avec les personnes de quarante ans et plus est beaucoup facile que les jeunes. Tout simplement parce que les jeunes traînent sur Internet et savent exactement les prix qui se font en Europe ou aux Etats-Unis.

Comment négocier dans un magasin ou dans la rue lors de mon voyage au Vietnam ?

C’est dans les boutiques que c’est le plus facile de négocier. Ils vendent généralement tous les mêmes t-shirts, les même kimono, les mêmes sarrouels, les mêmes écharpes, les mêmes bols, les mêmes baguettes, les mêmes vases… Vous avez compris.
Toujours munis d’une calculatrice, le prix qu’ils affichent, demandez-le en dong. Car vous risquez forcement de vous faire avoir que ça soit en euros ou en dollars.

N’hésitez pas à leur prendre la calculatrice et faire une conversion rapide pour vous représenter ce que vous dépenser en euros (ou dollars), mais apprenez réellement à négocier en dongs, c’est le seul moyen de moins se faire avoir. Et pour mieux profiter de votre voyage, encore faut-il avoir assez de sous !

Prenons pour exemple : une écharpe à 120.000dongs, sera facilement montée à 300.000dongs. Ils vous vanteront les mérites du tissu, la couleur, que c’est chaud, que c’est beau, que ça vous va très bien, que c’est un design unique, very good quality, cheap, bref. Cherchez tous les défauts possibles, faites la moue, montrez que vous n’êtes pas convaincu(e). Ensuite demandez le prix.

Pour la négociation pure, l’idée est simple : prenez leur super calculette et taper 1/3 du prix qu’on vous demande. Dans ce cas-ci, 100.000dongs. On vous regardera comme un(e) fou/folle. Si le vendeur vous fait non de la main, vous dit « no no no » en rigolant, deux options se posent à vous :

– Il lance la négociation tout seul : 270.000dongs. A vous de continuer à descendre. Ou plutôt à monter. De 100.000 dongs, passez à 130.000dongs. Vous dépassez forcement le vrai prix de cette écharpe, mais il faut parfois faire des sacrifices, et j’en parlerais plus tard, en tant qu’étranger, vous êtes considérés comme une vache à lait –ou plutôt à dongs.  Le prix du vendeur descend 250.000dongs. Refusez tant que ça n’a pas au moins atteint 200.000dongs. Mention spéciale pour ceux qui arrivent à 170.000dongs

– Mais s’il ne lance pas la négociation, reprenez la calculatrice et remontez un peu, c’est la même chose qu’au dessus.

Si toute fois la négociation n’avance pas, stoppez tout. Je sais, vous la voulez cette écharpe, ces assiettes, cette paire de chaussures. Mais croyez-moi vous trouverez tout ça ailleurs. Peut-être même en face. Deux solutions :

– Le vendeur accepte de céder à votre prix. Ou du moins à 10.000dongs près.
– Le vendeur refuse : allez ailleurs. Cherchez, je vous promets vous trouverez ailleurs. Vous expliquez que dans une autre boutique on vous a proposé l’écharpe pour 200.000dongs. Si son prix est au dessus, dites que vous allez dans l’autre boutique.

C’est encore mieux si les boutiques sont en face, la première boutique verra votre négociation et si vous revenez, vous proposera un prix plus bas. Sinon, changez encore de boutique. Rien n’est unique à chaque boutique, tout est partout pareil.

Retrouvez deux autres de mes articles :

www.astuce-voyage.com/choisir-votre-moyen-de-transport-pour-bien-voyager

www.astuce-voyage.com/choisir-lauberge-jeunesse-hotel

One Thought on “Comment négocier lors de votre voyage à Hoi An, Vietnam ? #1

  1. Pingback: Comment négocier lors de votre voyage à Hoi An, Vietnam ? #3 | Trouvez de nombreuses astuces de voyages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation